Models Own / Indian Ocean : Mes vernis n’en font qu’à leur tête !

Hello,

On peut dire que cet article est la suite logique du précédent.

Je vous replante le décor : je suis en vacances chez mon frère avec le strict minimum pour réaliser mes manucures. En gros j’ai juste mes vernis. Donc cette fois je me lance pas dans la manucure au pansement, je vais seulement vous présenter le swatch d’un vernis Models Own, acheté à Londres.

Le Indian Ocean :

Il est bôôôô, il est bleeeeeeeeeeeu, il a des reflets, il me donne envie d’aller vivre aux caraïbes ou toutes autres iles toute aussi accueillante.

EDIT : En commentaire, on m’a demandé de le porter seul, je m’exécute ! Le voilà seul en trois fines couches :

Il y avait tellement de luminosité que mes photos rendaient blanches. J’ai donc pris celles-ci en intérieur. Au soleil, les reflets doré et rose ressortent beaucoup plus, c’est juste sublime.

J’me rends compte que j’aime ce vernis de tout coeu. Il fini la main de manière délicate et pas trop flashy, c’est très discret et féminin et surtout c’est pas le vernis de tout le monde. Juste magique au soleil ! Les reflets doré et rose apparaissent en même temps !

J’avais lu partout qu’il était transparent. (Bah oui l’eau qui fait rêver elle est aussi transparente). J’ai donc décidé de le tester en top coat, sur pleins de vernis.

Par ordre d’apparition nous avons, Licorice, 337, Bikini so teeny, 339 et un mini Bourjois.

Avec ces reflets qui vont de la couleur du soleil au rose au bout des doigts, j’ai vraiment l’impression d’être en vacances (normal je le suis ! ). Par contre faut qu’on m’explique : hier le vernis rose avait des reflets complètement bleu, là on a des reflets bien rose. Il a du y avoir une erreur au moment de la mise en pot :D

Je comprends le sold out qui s’est produit juste après sa sortie ! Je regrette pas de l’avoir acheté. Seul point noir : l’odeur. Pensez à utiliser vos Models Own dans une pièce bien aérée car à côté le Seche Vite sent la rose !

Des bisous ensoleillés et sable blanc !

mana.

EDIT : Je viens de remarquer que ceci est mon 42éme article. Alors pour ne pas passer pour une geekette irrécupérable, je vais me contenter de partager avec vous un passage que j’adore du roman Le Guide du voyageur galactique de Douglas Adams.

Publicités