Résultats du concours Max Factor / Barry M

Hello :)

Me revoilà après 4 jours de folie pour Chalon dans la rue. Pour celles qui ne connaissent pas, c’est un festival des arts de la rue qui se tient tous les ans dans ma ville. Et depuis 3 ans, je suis bénévole pour le festival. J’ai donc passé 4 jours à courir de spectacle en spectacle pour gérer les billetteries.

Je vous raconte ma vie mais je suppose que vous mourrez d’envie d’aller voir les résultats. Alors allez voir, et revenez lire l’article ;)

Ce concours, je l’ai organisé pour vous dire un grand merci. Le blog a maintenant un peu plus d’un mois d’ancienneté, il a déjà atteint les 10 000 visites, vous êtes plus de 100 à me suivre sur Hellocoton (147). Et je trouve ça énorme. Je ne pensais pas que cette aventure allait démarrer aussi vite, et c’est super encourageant et je vous dirais jamais assez merci, car c’est grâce à vous tout ça !

J’ai bien pris note de vos petites remarques. Je vais donc tacher de faire plus de tutos, je vais, je pense, pas tarder à changer un peu de design du blog.

Bon, j’arrête de parler :D Voilà les résultats !

Enfin non, avant je vous rappelle les lots :

Vous avez été 41 à participer, avec un total de 120 chances.

Le dieu Random a parlé :

      

       

Voilà, le hasard a fait que c’est deux de mes blopines qui ont gagné. Les filles transmettez moi vos adresses au plus vite. Mojito Beauty, n’oublie pas de me dire quel lot tu désires.

Malheureusement, je ne peux pas contenter tout le monde, donc j’espère que vous ne serez pas trop déçues. Je vous retrouve très vite avec pleins d’articles, maintenant que j’ai à nouveau le temps de m’occuper de mes ongles !

Des bisous plein de pipi de licorne et d’extincteurs.

mana.

Publicités

Rencontre avec une Lady (of the Lake) !

Hello :)

Pendant mon séjour à Londres j’ai eu la chance, l’honneur, la joie, le bonheur de rencontrer Adina, la créatrice des vernis A England. Le seul vernis que je possédais de cette marque avait d’ailleurs inauguré mon blog. Souvenez vous, c’était il y a un peu plus d’un mois : Tristam.

Je pose donc ce vernis : deux couches plus du Sèche Vite ; et je me mets à sauter partout dans la pièce pour qu’il sèche plus vite. Bah oui je vais être en retard. Alors après étude scientifique très complexe réalisée sur une centaine de sujet : les sautillages mode j’ai envie de faire pipi n’accélère en rien le séchage du vernis. Sachez le.

Je pars direction le métro, j’accroche mon vernis pas sec. Hop, District Line, j’arrive dans un quartier charmant, je contourne un parc, oui c’est le bon numéro, je sonne, j’attends…
Et Adina m’ouvre la porte ! (Je n’aurais pas à expliquer en anglais que je me suis trompée de numéro :D )

Une tasse de thé dans une main, une madeleine dans l’autre, on se retrouve sur le canapé du salon à discuter de tout et de rien pendant plus de 4h sans voir le temps passer. De temps en temps je sors mon appareil pour prendre une photo de Tristam.

Il a eu le droit à une séance calinage papouille gratouille du ventre ! C’était une star. Il a eu des prrr prrr de la part des chats français de la blogo, j’ai nommé Essie de Vernis en Folie et Hector et Pantone de notre Pshiiit nationale. D’ailleurs les filles j’ai bien transmis vos bisous à Adina !

Elle m’a aussi montré sa source d’inspiration. Elle adore les livres, la peinture et les livres de peinture ! C’est donc un livre d’un peintre anglais qui peignait des scènes de légendes anglaises. On retrouve dans ces tableaux les couleurs des vernis et l’émotion qui s’en dégage. Car Adina ne crée pas seulement des vernis, non elle tient à transmettre avec une histoire, un petit bout de coeur, d’angleterre, qu’elle met dans chaque flacon.

J’ai profité de cette rencontre pour lui poser quelques questions :

  • Pouvez vous vous présenter ?
    Tout d’abord, toutes mes félicitations et tous mes voeux pour ton nouveau blog ! Merci de l’avoir commencé avec Tristam.
    Je m’appelle Adina Bodana. Je suis née à Milan avec un sens inné pour la beauté et le désire d’exprimer ma créativité. Mon voeu fut exaucé quand j’ai commencé à travailler en tant que designer de mode. Ma première expérience, qui a durée pendant des années, fut de travailler comme assistante de mode, de ballet et opéra pour Gianni Versace. J’ai emménagé à Londres en 1989, où j’ai continué dans le domaine de la mode, en dessinant des robes et des accessoires pour une maison de haute couture basée à Dubaï et pour d’autres compagnies internationales.
  • Comment vous est venue l’idée de faire des vernis ?
    Déjà étant petite, j’étais fascinée par le fait de se vernir les ongles. Mes premières expériences ont été avec de la peinture à l’eau et des pétales de gérariums. Plus tard j’ai réalisé la récompense immédiate du résultat et le bénéfice presque thérapeutique de prendre le temps de se faire une manucure (Merci Fairy Lelie pour la traduction) : la joie de porter du vernis comme une partie de moi même et être capable d’admirer les couleurs tout le temps. (Ça me rappelle quelqu’un)
    Mon intérêt pour la mode devenait désuet. Au contraire, vernir mes ongles est un moyen constant d’expression, d’enjouement et de lien avec les gens. Finalement, le bon moment est venu, je me suis sentie prête à joindre mes deux passions : l’Angleterre et les vernis à ongles. Et c’est là, la clé du nom de ma marque : A, mon initiale, liée pour toujours à l’Angleterre (A England).
  • Quel est le processus de fabrication des vernis A England ?
    Il est très important pour moi que la beauté soit liée à la qualité. J’ai fait tout mon possible pour fournir le meilleur dans ce que je fais. Je trouve mon inspiration dans les peintures et dans la littérature (mes deux autres passions). J’envois au labo de l’usine des codes Pantone, des morceaux de papier, des vernis que j’ai mélangé moi même. C’est un échange intensif jusqu’à ce que je sois satisfaite. (Comprendre ici que le labo lui renvoie des échantillons pour lui montrer la couleur et le fini, et elle dit ce qu’elle préfère, ce qu’elle aime pas, et il lui renvoie d’autre échantillons etc…)
  • Pourquoi vous inspirez vous de légendes arthurienne ?
    Tout d’abord, j’ai une spéciale et unique relation avec l’Angleterre. Des fois je la définis comme « un appel du coeur ». Inexplicable et tellement réel. L’esprit de l’Angleterre est intrinsèquement lié à ma vie. J’aime communiquer ma fascination pour ce pays, même juste par fragments. Je veux raconter des histoires à son sujet, donner quelque chose qui n’est pas seulement un produit, mais quelque chose qui amène la réflexion, le dialogue et même peut être le fantasme à son sujet. Le mythe du Roi Arthur est universel et le premier que j’ai connu et le premier dont  j’ai rêvé quand j’étais petite. (Amis de la grammaire française bonjour) Riche en éléments, en couleurs, en histoires, en âmes. Le parfait point de départ pour le concept A England.
  • Votre marque est de plus en plus connue en france, elle devient même la marque préférée de beaucoup de blogueuses. Comment analysez vous ça ?
    Je suis très contente et me sens flattée. La France est l’incarnation de l’élégance, du chic, de la sophistication et c’est ce que j’essaye d’atteindre avec mon choix de couleurs.
  • La marque est elle aussi bien vu ici ? (en Angleterre)
    Une constante communication, interaction, avec le monde des blogueurs et des fans ici est très importante pour moi. C’est avec une grande surprise qu’en Janvier 2011, à la suite du lancement de ma marque via Internet, le nom d’A England s’est répandu à travers le monde entier. Je suis très reconnaissante envers les bloguers qui sont les premiers à apprécier la marque et à la faire connaitre.
  • Quel est votre regard sur la récente explosion du phénomène vernis à ongles?
    C’est la découverte d’une source de plaisir très accessible. Grâce à un coup de pinceau sur l’ongle, l’humeur peut changer, la personnalité est revalorisée, un caprice est immédiatement satisfait. La technologie est aussi très importante : elle offre une qualité plus grande et plus sûre avec un large choix de couleurs et d’effets pour jouer avec.
  • Quel avenir futur pour la marque ? Une nouvelle collection ? Des magasins ? Une extension mondiale ?
    Les trois j’espère, mais toujours avec des histoires et du coeur !
  • Et comment va Tristam ? Qui arriva le premier ? L’oeuf ou la poule ? Le chat ou le vernis ?

 Tristam est mon chaton bien-aimé et une source de joie et d’inspiration qui est arrivé après le lancement du vernis. Tristam, un bleu légèrement holographique, s’est avéré être le vernis qui a eu le plus de succès dès les premières semaines. Et il a un très joli nom en plus.

En parlant de Tristam, on a remarqué, avec Adina, qu’on portait le même vernis ce jour là ! Le hasard fait bien les choses.

 Ah, et surtout j’ai pu jeter un oeil à la nouvelle collection, celle qui arrivera en septembre. Elle est juste sublime ! Elle se compose de 5 vernis, assez sombres. Ils sont juste SUBLIMISSIMES ! Je ne vous en dis pas plus, je garde la surprise, et je mets quelques sous de côté pour pouvoir sauter sur mes trois préférés !

Et surtout j’ai oublié de vous dire, Adina est la personne la plus gentille, adorable, lovely au monde (après ma maman), elle m’a accueillie à bras ouverts, on sentait vraiment qu’elle voulait me faire partager son amour pour l’Angleterre, son émotion et elle a réussi ! Je tiens à lui dire encore mille fois merci pour ce moment partagé avec elle et j’espère pouvoir recommencer au plus tôt, ça a vraiment été un plaisir :)

J’espère que vous avez aimé découvrir un peu cette marque, et sa créatrice.

Je vous retrouve très vite !

Et comme dirait Adine : Crown your hands and feet.
Et comme dirait Tristam : Prrrr Prrrr Prrrr (en fait il dit pas ça, ce chat ne ronronne pas)

Vous pouvez retrouver les vernis A England sur la Pshiiit Boutique ou directement sur le site de la marque.

mana.

Shopping like a Sir.

Hello :)

Aujourd’hui je vous montre les petites merveilles ongulaires que je me suis rapportée de Londres. Attendez vous à les voir sur mes ongles dans les articles à suivre ! J’ai hâte de tous les essayer.

J’ai acheté Silver Multi Glitter et Silvery Lilac chez Topshop. J’ai l’impression que Silvery Lilac est un dupe de Knackered de chez Butter London. J’ai hâte de voir ce qu’il a dans le ventre ce petit.

À moi le DS Temptation et Glitzerland de chez OPI ! Deux vernis que j’ai trouvé au corner OPI de chez Selfridges. C’est un grand magasin type Printemps, Nouvelles Galeries,…

On passe devant un magasin au détour d’une rue. Dedans je repère un petit panneau « Beauty Upstairs ». Hop Hop Hop, je grimpe les marches et je trouve au milieu de compléments alimentaires et de maquillages bio un petit présentoir Zoya. Je dois avoir un 6eme sens de NPA. Je calme mes trépignements et je suis raisonnable, je n’en prends qu’un : Valerie.

Passage obligatoire à Westfield : le plus grand centre commercial du monde (EDIT : D’europe c’est déjà pas mal). C’est là que se trouve la boutique bouteille Models Own. Je profite de l’offre 6 vernis pour 20£. Et j’en ai eu un gratuit : BubbleGum. C’est un rose barbie néon bien comme il faut. Je le porte sur les pieds en ce moment, c’est limite si je brille pas dans le noir. J’ai choisi : Ibiza Mix et Hedonist de la collection Hed Kandi, Indian Ocean, Tropical Sun, Pinky Brown et Purple Blue de la collection BeetleJuice.

Certaines le savent déjà, d’autre le sauront demain (oui l’article sera prêt demain !!! ), mais j’ai eu l’honneur de rencontrer Adina, créatrice des vernis A England, et son chat Tristam. À la fin d’un après-midi riche en bavardages et émotions, elle m’a dit de choisir 5 vernis de mon choix, et au moment de fermer l’enveloppe, elle me dit : « 6 c’est mon chiffre, prends en 6. » Donc à ce moment là j’ai faillit lui sauter dans les bras. Euh non en fait je l’ai vraiment fait ! Enfin je vous garde toutes les explications pour demain !
J’ai donc choisi de gauche à droite : Lady of the Lake, Princess Sabra, Ascalon, Perceval, Order of the Garter et Bridal Veil.

Enfin pour finir je me suis acheté des pinceaux Kiko, des paillettes libres Gosh et des nail patchs OPI.

Alors quel vernis/produit vous aimeriez voir en premier sur le blog ?

Merci pour vos participations et commentaires pour le concours. Je ne peux pas répondre à chacune mais je lis tout en détail. J’ai noté ce que vous voudriez que je change : plus de tutos, un article routine soin, une section vernithèque, un nouveau design, mieux soigner le nettoyage du bord de l’ongle sur les photos. Bien sûr je ne pourrais pas tout faire tout de suite, mais c’est en projet ! D’ailleurs pour un prochain tuto, manucure au scotch ou gradient ?

Des bisous plein de vernis.

mana.

Tribulations londoniennes

Hello :)

Voilà, plus de pluie, de puddings, de priorité à gauche, de bus rouges, de craques en shopping : je suis rentrée en France.

Pendant ce voyage j’ai vu pleins de choses :

J’ai vu des musées avec pleins de choses dedans :

Des statues de Pharaons toutankarton

Et des choses… bizarres…

J’ai vu des cailloux :

Un chat anglais qui comprend l’italien :

Tristam, le chat d’Adina, la créatrice des vernis A England.

Un lever de soleil londonien :

Non 5h30 c’est pas tard pour rentrer de soirée…

Et surtout j’ai fait du shopping dans des magasins top :

Et voilà le résultat d’une semaine londonienne :

Au final je suis assez fière de moi car il doit y avoir moitié produit ongulaire et moitié reste du corps ! Je ne compte pas parler des produits pour le corps sur le blog, mais si vous avez une question sur un objet qui se trouve sur cette photo, c’est avec joie que j’y répondrais :)

Je vous laisse, je vais récupérer mes heures de sommeil en retard.

À très vite, des bisous pleins de vernis et de trucs qui sentent bons.

mana.